top of page
bon.png

Une vie qui continue dans le bon sens...

Pays du monde

Une vie de nomades conscients, c'est quoi ?

Dernière mise à jour : il y a 4 heures


MODE DE VIE

Actualités


Je pense qu'il est temps de vous dévoiler notre vie de nomades conscients au quotidien.

En effet, nombreuses doivent être les questions qui se posent à vous :

"Mais comment vivent-ils sans attaches et avec aussi peu de biens, sans stabilité de logement ? Quel sont les coûts entre l'hôtel, la nourriture, les transports et les visites ? Comment appréhendent-ils les chocs culturels et une météo aussi changeante en si peu de temps ?"


Eh bien, sachez que nous vivons normalement, sans grand luxe (tout comme vous). Nous profitons des beautés qui nous entourent (tout comme vous) et nous travaillons tous les jours à l'organisations de notre vie (tout comme vous) et à l'élaboration de nos reportages qui constitue un travail à plein temps.

Nous allons commencer par vous renvoyer au préambule de ce blog dans lequel nous vous donnions les raisons de ce départ mûrement réfléchi avant de vous expliquer notre nouveau mode de vie.


Ziad Rhabani (compositeur Libanais) disait en substance :

"Cinq minutes après ta naissance, ils décideront de ton nom, de ta nationalité, de ta religion et de ta communauté... et tu passeras toute ta vie à te battre pour des choses que tu n'as pas choisies et à les défendre bêtement."

Ça, c'était avant notre résilience !


Mais revenons à nos moutons ! N'étant plus sédentaires, nous n'avons plus de factures à payer (loyer, eau, gaz, électricité, assurances, carburant, frais de véhicule, fringues de marque, bijoux, abonnements TV, rénovation et entretien de notre intérieur, produits ménagers et ampoules à changer ou autres fils à la patte telles que nos activités de loisirs et de formation en aéronautique) qui, mises bout à bout, coûtent "Un pognon de dingue", comme dirait l'autre.

A présent, et comme vous pouvez le constater sur la vidéo ci-dessous, tout tient dans deux valises de 20kg et 2 sacs à dos. Nous vivons "chez les autres" pour un tarif tout compris, libres de changer de décor aussi souvent que nous le souhaitons et pour le reste, voici comment ça se passe.



CLIQUEZ SUR L'IMAGE


Notre budget mensuel moyen, depuis notre départ du Maroc, est basé sur ma pension de retraite (prise avec anticipation) mais qui ne m'aurait jamais suffi si j'étais restée vivre en France. Elle est gérée au millimètre grâce à de nombreuses astuces de globe-trotters et comprenant :

-Les billets d'avions réservés sur le Net aux meilleurs jours (ou nuits) pour voyager aux meilleurs tarifs de la semaine. Certains pays demandant un billet retour ou de continuation nous avons trouvé un site de location de vrais billets (oui, oui ça fonctionne parfaitement !) pour la modique somme de 9 euros par personne et valable 24 h.

-Nos chambres, qui nous servent de "camp de base", sont minutieusement sélectionnées en fonction de leur localisation et d'un coût ne devant pas dépasser 20 euros (moyenne de la nuitée lissée sur le mois), petit-dejs compris. Et nous trouvons de véritables pépites sur internet (des horreurs aussi hihihihi)



-Nos déjeuners nous reviennent, boissons comprises, entre 5 et 10 euros maxi par personne, 10 euros étant le tarif dans de très beaux restaurants dans la majorité des pays que nous visitons. Nous ne mangeons pas le soir...juste quelques biscuits accompagnés d'un thé, mode Ayurveda. C'est mieux pour la santé !



-Nos transports inter-cités en taxis, bus ou train (hors avions que nous utilisons lorsque le voyage s'annonce supérieur à 14h ) nous reviennent entre 25 et 35 euros pour le couple pour 400 km parcourus en moyenne. Au quotidien, en ville, nous sommes pourvus d'une application qui nous permet de nous déplacer en tuk-tuk pour 50 inr (1km) à 200 inr (10km) ici en Inde.

Il nous arrive de louer des voitures pour moins de 20 euros la journée et la capacité de Lionel à s'adapter à tout type de conduite (gauche ou droite, ville ou campagne) nous permet une plus grande autonomie encore... et tout ça sans stress !




-Le montant de nos achats vestimentaires chaque semestre est dérisoire :T-shirts et polos pour moins de 5 euros pièce, robes à 10 euros, baskets pour 9 euros (tout est fabriqué ici)...et au regard du poids imposé de nos valises, on ne dépasse jamais le quota. Nous donnons autour de nous avant de renouveler la garde-robe.

-Les visites des monuments et entrées aux parcs nationaux sont de l'ordre de 1.20 à 30 euros par personne (sauf en Tanzanie où les prix sont carrément prohibitifs). Il va sans dire que les randos et leurs beautés ainsi que la plage ne coûtent rien et qu'elles font parties de nos principales activités journalières.

-Concernant les frais accessoires tels que le coiffeur, c'est 5 euros (homme ou femme),



les massages 10 euros pour une heure de papouilles, les clopes quatre fois moins chères qu'en Europe, les spectacles pour 6 euros etc...


Bref, sans attaches, nous vivons mieux qu'avant. De surcroît, nous faisons de magnifiques rencontres que la vie sédentaire ne permet plus.


Parlons changements de continents, de météo et de cultures !

Après avoir passé respectivement 11 ans et 4 ans au Maroc en mode "local", le formatage était déjà fait, même pour moi. Notre fuite au Sahara occidental en juillet 2020 puis notre séjour forcé au Sénégal où nous sommes restés "prisonniers" durant 4 longs mois, nous ont aussi beaucoup forgé. Entre températures de fou et maladies potentiellement mortelles contractées, insultes anti-françaises et comportements très agressifs, tentatives d'extorsion de la part des autorités, notre escapade en Gambie tels des malfrats...notre stage de survie à, me semble-t-il, été passé avec succès !!!

Je ne dis pas que sur le coup ça n'a pas été difficile à vivre, mais quelle formation pour l'avenir. Aujourd'hui, nous sommes blindés !


Nous choisissons nos destinations en fonction des saisons aussi. Cependant, nous nous sommes un peu trop rapprochés de l'Himalaya dernièrement et force est de constater que les hivers ne nous conviennent plus. Nous choisirons donc nos hémisphères en fonction des beaux jours tout en gardant à l'esprit que les moussons peuvent s'avérer redoutables... d'où notre planning à la petite semaine !

La géopolitique est très suivie aussi (c'est mon boulot). Pas question de se retrouver au beau milieu d'une béchamel infernale si elle peut être évitée. De fait, voyageant dans des pays sécurisés, nous ne trouvons pas non plus d'intérêt à nous enregistrer dans les ambassades.


Ce petit article pour vous montrer que de franchir le pas n'est pas une question de courage, que rien n'est impossible et qu'on a toujours le choix de ne pas accepter certaines contraintes ou maltraitances. La planète est suffisamment vaste pour trouver le bonheur d'une vie qui nous convient. Personnellement, nous le vivons chaque jour, peu importe le pays, la culture ou le climat pourvu qu'on ait la capacité de s'adapter et l'envie de s'ouvrir.

Nous sommes citoyens du Monde et le resterons !


Suivez-nous dans un prochain article sur l'Inde....on a encore bougé.


Nous pensons à vous.

Biz de nous deux !

33 vues0 commentaire
bottom of page